jump to navigation

M. Bayrou voudrait-il faire taire Le Monde? 20 avril 2007

Posted by Maitredeconf' in politique.
trackback

Le fameux edito du Monde est sorti. Colombani y appelle à un deuxième tour Sarkozy-Royal, au nom d’une « claire et grande confrontation entre deux projets de société ». C’est leur choix. On a beaucoup glosé sur le soutien plus ou moins affiché du Monde au candidat Sarkozy. Ce qui est clair aujourd’hui est qu’ils ne soutiennent pas Bayrou. Libres à eux. L’argumentation se tient. La réaction de M. Bayrou par contre fait froid dans le dos:

« Avec moi, ça trouvera son terme. C’est un message adressé à M.Colombani et ses commanditaires« , a lancé M.Bayrou (in Le Monde)

Mais qu’est-ce qui trouvera son terme M. Bayrou? Il serait sain d’expliciter son propos tant ce qu’il implique pourrait s’assimiler à une attaque en règle contre la liberté de la presse. Les menaces à peine masquées en direction de la presse, je croyais que c’était de l’apanage unique de Sarkozy. Quoiqu’on en pense, il n’est guère surprenant que les quotidiens prennent positions à la veille de l’élection présidentielle. On peut être en accord ou non avec ces éditoriaux, en tirer les conséquences en décidant de continuer ou non à lire le dit-journal, mais il semble bien hasardeux de menacer: « Si je gagne, vous ne pourrez plus faire ce genre d’edito », semble dire M. Bayrou. Et ça, moi, ca ne me rassure guère. Il semble que la pression du premier tour ne soit pas bénéfique aux nerfs de M. Bayrou.. La réaction du Monde ne s’est pas fait attendre. A suivre.

Commentaires»

1. Fabien cleenewerck - 20 avril 2007

Salut,

Mr Bayrou, voulait se la jouer, le politque hors du système à la manière du « Gros Porc » mais à la place de Bayrou, je ferai profil bas, car la prochaine fois, s’ils ne sont pas trop cons, les candidats de la gauche anti-libérale devraient élire un candidat et de fait ils remplaceraient notre cher centriste de droite dans l’insconcient collectif et pour celui-ci il ne fait aucun doute qu’il pourra annoncer qu’il est hors système.

2. Lancelot - 20 avril 2007

Attention Rémi à ne pas confondre Le Monde et ses journalistes et Colombani. Tu emploies un « ils » un peu dangereux, m’est avis.

Ce qui est dingue, c’est que l’édito de Colombani est d’une encore plus mauvaise foi que mon « coming-out », mais il semble moins te déranger. Tu as vu une ombre d’argumentation dans cet édito ? Moi aucune, le désert le plus aride qu’il soit possible d’imaginer !

3. remibaz - 20 avril 2007

Jusqu’à nouvel ordre, Colombani est le directeur du Monde et de fait son éditorialiste dans ce genre d’occasion. la distinction n’est pas opérable dans ce cas précis, à mon humble avis.

Je ne cherchais pas dans ce post à argumenter sur le fond de l’argumentation de Colombani. L’argumentation sur la nécessité de permettre au deuxième tour une réelle confrontation de choix de société me parait pertinent. Mais tel n’est pas le propos. On ne peut juste pas dire « si je suis élu, vous ne pourrez plus écrire de telles inepties ». Et c’est ce que les propos de M. Bayrou laissent transparaitre.

4. Lancelot - 20 avril 2007

Bah fallait cherchait un peu aussi, mon cher Rémi, tu n’es pas vraiment de bonne foi …
Quand il dit que « ça trouvera son terme », il parlait des liens entre les médias et les pouvoirs. Plus précisément des collusions des « milieux de pouvoir, financiers, médiatiques et politiques » …

Quel rapport avec la liberté de la presse ?

Et je persiste que Colombani n’est pas « Le Monde ». D’ailleurs il ne fait que « présider » l’entreprise, et la rédaction est « dirigée » par Fottorino, pas par Colombani …

C’est comme si quand Rotschild parle et donne son avis, il engage tout Libé en son nom, avoue que c’est un peu ridicule …

5. remibaz - 20 avril 2007

Cher Lancelot.

M. Colombani est Président du Directoire et Directeur de la Publication:
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3386,36-262072,0.html
M. Rotschild est l’actionnaire principal mais n’apparaît pas dans l’équipe de rédaction du journal.
http://www.liberation.fr/services/service_nous/index.FR.php
La comparaison ne vaut donc pas!

Sur les déclarations de M. Bayrou. Je maintiens. J’ai également une certaine sympathie pour les dénonciations entre le pouvoir médiatique et les pouvoirs financiers. Tu le sais. Mais je considère la déclaration de Bayrou plus qu’ambigue, la dessus. Il faut savoir garder le sens de la mesure, même à 2 jours du premier tour.

Je te cite un autre extrait de son discours:
 » Qu’est-ce qui vous donne le droit d’agir ainsi ? Quelles preuves avez-vous faites ? Quel mérite avez-vous à invoquer ? Quels services avez-vous rendu à la patrie pour que vous vous permettiez de venir dire aux Français ce qu’ils doivent voter ».

Au nom de qui M. Bayrou devrait donner l’autorisation à un journal de prendre position, quelque soit la position prise?

6. Lancelot - 20 avril 2007

La publication n’est pas la rédaction, mais bref, tu as très compris ce que je voulais dire, et tu feins ne pas comprendre, je ne sais pas pourquoi, sur ce détail ! Comme si les journalistes devaient être d’accord avec leur dir pub, partager ses idées, ses positions et ses consignes de vote, c’est assez étonnant !!

Tu sais comme moi que j’attache autant que toi de l’importance à l’indépendance des médias (j’ai participé indirectement aux propositions du projet du PS à ce sujet).

Bayrou ne demande pas à donner son autorisation, il fustige le fait que Le Monde ne soit pas forcément le mieux placé pour donner des consignes de vote.

Mais bon, je ne lis plus Le Monde, je ne vais pas commencer à le critiquer, mais d’après la version électronique, je ne vois pas trop comment tu arrives à défendre ce journal, qui ne traite pas de l’actualité, mais seulement de l’actualité qui ne dérange pas ses intérêts …

En outre, j’imagine que ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour Royal que Colombani la soutienne, quand on sait combien ce même journal à soutenu Balladur en 1995 …

Dernière chose : j’ose même pas imaginé la nature des articles de blogs si Colombani avait annoncé soutenir Sarkozy …
Et ça, tu le sais très bien, mais tu ne le diras pas😉

7. Guisbourne - 25 avril 2007

La réaction de M. Bayrou est en effet scandaleuse. Quant aux consignes de vote du Monde, elles n’ont rien de nouveau : ce journal le fait toujours lors des élections présidentielles et s’est toujours positionné au centre gauche. D’ailleurs il s’était prononcé pour Jospin en 1995 et non pour Balladur.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Wikio

  • %d blogueurs aiment cette page :