jump to navigation

L’art de rester debout 30 avril 2007

Posted by Maitredeconf' in Life, voyages.
trackback

29042007429.jpg

Il fallait donc aller à Bruxelles. D’abord parceque Bruxelles, c’est le point de ralliement des « activistes du travail décent », les syndicalistes, les politiques et associatifs réunis dans cette alliance. C’était mon retour à Bruxelles, il fallait marquer le coup. Pour l’occasion, les socialistes belges avaient organisé la fête du progrès. Et quand les belges fêtent le progrès, les français n’ont qu’à bien se tenir. D’où ce titre « l’art de rester debout ».

« L’art de rester debout », c’est d’abord le samedi matin. Ba oui, Ségolène Royal rencontre François Bayrou. Et on a beau être en Belgique, on ne peut pas rater cela. « L’art de rester debout », c’est donc pour Ségolène l’art de s’ouvrir vers le centre tout en restant à Gauche. C’est affirmer ses différences tout en faisant venir à nous ces fameux électeurs centristes. Pour nous, « l’art de rester debout », c’est d’abord l’art de se lever, puis de trouver la radio ou la télé qui nous permettra de suivre le débat. Les belges reçoivent BFM (la radio), ca tombe bien. Et puis, on n’a pas besoin de l’image..

« L’art de rester debout », c’est ne pas tomber par terre quand en plein Bruxelles, on tombe sur un stand de socialistes français qui font campagne pour Ségolène. C’est vrai, il y a pleins de français à Bruxelles. Je sais que les belges s’intéressent aussi beaucoup pour notre campagne. Mais tout-de-même! Alors on leur donne un coup de main, et repartons fièrement avec un autocollant de Ségolène Royal, brocardé à notre veste. Les belges doivent vraiment penser que les français sont complètement fous. « Porter un autocollant de Ségolène à Bruxelles, mais ils croivent quoi ces français, qu’on a le droit de vote en France? « 

« L’art de rester debout, c’est quand certains ont la bonne idée de profiter de l’offre « Thalys by night ». Arrivée à 21h, départ à 7h du mat, donc pas le temps de dormir entre les deux. Alors, il faut se motiver. On respire un grand coup, et on profite de la fête du progrès jusqu’à très tard, en solidarité avec nos camarades du MJS Belge qui tiennent leur bar sous la tente « electro-rock » et ressortent avec les oreilles en feu et la tête grosse comme une chaussette. (ça existe comme expression « la tête grosse comme une chaussette »?).

« L’art de rester debout », c’est aussi ne pas s’éclater par terre quand on danse. Parceque c’est dangereux de danser. Mais, ça, c’est une autre histoire. Heureusement, la mutualité socialiste veille au grain. C’est vrai, c’est vachement bien ça la mutualité socialiste.

« L’art de rester debout », c’est pouvoir ouvrir l’oeil le dimanche..

Commentaires»

1. Nico - 1 mai 2007

« L’art de rester debout » et son corrolaire « au delà de la dignité, il y a la mémoire »

2. Nouch - 1 mai 2007

« l’art de rester debout »… en toutes circonstances?
je doute, je doute…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Wikio

  • %d blogueurs aiment cette page :