jump to navigation

Les capitalistes vus de là-bas 22 mai 2007

Posted by Maitredeconf' in littérature.
trackback

9782020849531.gif

Ca se passe au Congo. C’est l’histoire de Verre cassé, un client assidu du Crédit a voyagéi, un bar congolais crasseux. C’est un délicieux ouvrage de Alain Mabanckou: « Verre Cassé », je vous en livre un extrait. Je vous invite à le lire.

« L’escargot entêté est toujours là, et pourtant il est toujours debout, résolu comme un joueur d’échecs, et il a vu les années passer en un combat douteux, et il a vu les jaloux se lasser de lui chercher des poux dans la tonsure, et il a résisté à la conjuration des imbéciles et il a vu les autres commerçants le traiter de sorcier, d’Oudini, d’Al Capone, d’Angoualima l’assassin aux douze doigts, (…) , et surtout de capitaliste, un injure grave quand on est traité ici de capitaliste, c’est pire que si on insultait le con de votre maman, le con de votre soeur, le con de votre tante maternelle ou paternele, et c’est grâce au président-général des armées que nous detestons les capitalistes, on peut être traité de tout dans notre pays, sauf de capitaliste, ça peut justifier le devoir de violence, ça peut justifier une bonne bagarre de classes sociales, un mortel réglement de comptes, parceque le capitalisme, c’est quand même le diable ici, il a un gros ventre, il fume des cigarres cubains, il roule en Mercedes, il est chauve, il est égoïstement riche, il fait de la magouille et tout le bazar, il fait l’exploitation de l’homme par l’homme, de la femme par la femme, de la femme par l’homme, de l’homme par la femme, parfois même il fait l’exploitation de l’homme par l’animal car il y a pleins de gens qui sont payés juste pour nourrir, garder et promener les animaux du capitaliste, et donc on avait traité notre barman de capitaliste, il avait laissé passé cette injure grave, l’Escargot entêté avait résisté et s’état régugié dans sa bave de gastéropode endurci, (…) »

J’adore..

Publicités

Commentaires»

1. Charles - 22 mai 2007

J’adore ce post..,. surtout jsute apres celui du petit occidental tranquillement engonce dans son fauteuil d’avion a emettre10 fois le quota de CO2 d’un congolais tout en sirotant du vin. Mais le capitaliste puant, c’est pas bibi, c’est le mechant entrepreneur sans doute. Comme disait Francois Hollande en oubliant son patrimoine « je n’aime pas les riches », enfin sauf s’ils sont encartes PS.

2. remibaz - 22 mai 2007

Si tu savais pourquoi j’ai du prendre l’avion et qui était les autres participants à la conférence.. Tu reverrais certainement ton jugement sur le petit occidental sirotant son vin.. Par contre pour le CO2, tu lèves un vrai problème. J’en suis bien conscient.
Merci Charles donc pour cette intéressante contribution 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Wikio

  • %d blogueurs aiment cette page :