jump to navigation

Kouchner, la Birmanie ou pourquoi la Gauche ne lui a jamais proposé d’être ministre des affaires étrangères 28 septembre 2007

Posted by Maitredeconf' in politique.
trackback

Se prendre les pieds dans le tapis. Sarkozy avait été loué pour sa capacité à faire appel à des personnalités de Gauche peu exploitées quand la Gauche était au pouvoir. Le très populaire Bernard Kouchner accomplissait le rêve de sa vie et devenait par la grâce Sarkozienne ministre des affaires étrangères. Mais pourquoi donc Lionel Jospin ou François Mitterrand avant lui n’avait jamais fait appel à lui le cantonant au mieux au ministère de la Santé? La réponse nous est donnée depuis quelques jours. Les affaires étrangères sont une chose trop sérieuse pour lui être confiée.

Qu’observe-t-on? En Birmanie, la mobilisation citoyenne a pris une ampleur insoupsonnée. D’abord partie d’un mouvement de protestation contre les hausses des prix, la mobilisation a changé de dimension lorsque les moines sont entrés en action, faisant la jonction avec le mouvement démocratique. La junte birmane, très au fait de la répression populaire, commence d’ors-et-déjà la répression. Au bas mot, 10 personnes ont été tuées. On craint beaucoup plus.

La France proteste, mais cela fait bien rire tout le monde. Sarkozy appelle les investisseurs français à stopper leurs investissements en Birmanie. Comme le dit un haut fonctionnaire cité par Libération « Annoncer le gel de ce qui est déjà gelé, ce n’est pas révolutionnaire ». Le léger problème est que la France est tout sauf crédible dans l’histoire quand on connait le rôle joué par Total et sa collaboration avec le régime birman. Alors que les pressions étaient grandes pour boycotter les investissements en Birmanie, Total investissait plus d’un milliard de dollars en 1992 sur le champ gazier de Yadana, après la répression du mouvement démocratique. Non content de financer le régime, Total a été accusée de pratiquer le travail forcé et le déplacement de population pour construire le gazoduc géant qui sert à tout sauf à la population locale.

Là où ca devient franchement génant, c’est quand on sait que Notre Bernard Kouchner national s’est complètement décridibilisé en écrivant un rapport grassement payé par la compagnie pétrolière pour affirmer la main sur le coeur que Total respectait les Droits de l’Homme. Pas de chance. Total a du payer plus de 5 millions de dollars de dommages et intérêts pour les victimes du travail forcé.

Alors qu’on redoute une répression féroce, quelle est la crédibilité pour M. Kouchner à donner des leçons à un régime qu’il a contribué à cautionner, en défendant le principal investisseur étranger soutien du régime?

Ce rapport a provoqué la colère et la consternation des ONG de défense de droits de l’homme, qui luttent depuis plusieurs années contre l’enrichissement et le maintien de la junte militaire grâce aux relations économiques qu’elle entretient avec les entreprises. La FIDH (Fédération des droits de l’homme) a vivement réagi, rappelant les circonstances dans lesquelles ce rapport est publié.  » La publication intervient alors que c’est ouvert le procès contre Unocal, partenaire de Total dans ce projet, et alors que Total fait l’objet d’une plainte pour crime de séquestration (…) La publication de ce rapport semble s’insérer dans une stratégie de communication de total, toujours très désireux de justifier sa présence en Birmanie « , note l’ONG. En outre, rappelle la FIDH, une enquête de ce type requiert le respect des règles d’indépendance et d’impartialité- ce qui semble peu probable lorsque l’enquêteur est rémunéré par l’enquêté…
Selon Annie Faure, chargée de mission sur la Birmanie à la FIDH, Bernard Kouchner reprend les arguments des chargés de communication de Total  » Selon lui, 43.000 personnes sont en bon état grâce à Total. C’est vrai, mais Bernard Kouchner fait également de nombreuses omissions. Il y a 48 millions de personnes en Birmanie qui souffrent de la junte. Or cette junte est nourrie par l’argent de Total qui lui permet de s’armer contre l’opposition birmane, dénonce -t-elle. D’autre part, Kouchner n’a pas vu les victimes des chantiers de Total Ca lui était pourtant facile de le faire. Il n’a même pas rencontré les victimes qui sont en France « . in Novethic

Lire le rapport Kouchner sur la Birmanie et la réaction de la FIDH.

Photo publiée dans Libération.

Commentaires»

1. Fab - 8 octobre 2007

le plus drôle reste que Sarko pour ce ministère ait pensé à Kouchner et à Védrine qui sont quand même complètement opposé.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Wikio

  • %d blogueurs aiment cette page :