jump to navigation

Journée sans Sarkozy? 30 novembre 2007

Posted by Maitredeconf' in Uncategorized.
1 comment so far

Oups, pour la Journée sans Sarkozy dans les médias, c’est raté.. Désolé.

Publicités

Question à deux euros: Sarkozy a-t-il vidé les caisses? 30 novembre 2007

Posted by Maitredeconf' in politique.
Tags: , , , ,
1 comment so far

1. Nicolas Sarkozy annonce qu’il ne peut prendre aucune mesure budgétaire pour augmenter le pouvoir d’achat des français car les caisses sont vides.

2. Les caisses, pourtant, n’étaient pas vides cet été lorsque le même Sarkozy annonçait un paquet fiscal de 15 milliards, bénéficiant principalement aux plus aisés?

3. Doit-on en conclure que Nicolas Sarkozy a réussi à vider les caisses entre juillet 2007 et novembre 2007?

Des fois, il faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons..

« Nous ne sommes pas des infirmières bulgares » 29 novembre 2007

Posted by Maitredeconf' in Citation(s) du jour, politique.
Tags: , , ,
add a comment

C’est la citation du leader socialiste libanais Walid Joumblatt en évoquant l’attitude de la diplomatie française au Liban. En croyant pouvoir influer sur la diplomatie syrienne, Kouchner se prend les pieds dans le tapis et se fait humilier lorsque, après l’envoi d’émissaires français en Syrie, Nasrallah fait une intervention guerrière attisant les tensions. La majorité libanaise du 14 mars appréciera. « Amateurisme ». Venant de Kouchner, on en attendait pas moins…

Qui « prend en otage » qui? 21 novembre 2007

Posted by Maitredeconf' in politique.
Tags: , , , , ,
4 comments

Pas une journée sans l’entendre dans les médias. Ces micro-trottoires d’usagers fatigués d’être constamment « pris en otage » par les mêmes. Suivez-mon regard. Les mots ont un sens et les mots sont durs mais peu importe. Tous les moyens sont bons pour utiliser l’exaspération du travailleur devant se coltiner ces 5 heures de galère quotidienne à des fins politiques.

Entendre Nicolas Sarkozy reprendre cette terminologie a quelque chose d’indécent.

Prenant clairement partie pour les « millions de Français » qui « sont exaspérés d’avoir le sentiment justifié d’être pris en otage », le Président s’est montré comminatoire: « Il faut savoir terminer une grève. » Les Français qui ont défilé, « la minorité » selon ses mots, devront repasser…

Rue89 « Sarkozy bombe le torse face aux grévistes » 

Parceque le fait que la grève dure est pénible, tant pour les usagers que pour les grévistes qui, doit-on le rappeler, ne sont pas payés lorsqu’ils font grève. Et que cela ne fait plaisir à personne de devoir continuer un mouvement dans ces conditions. On voudrait juste que quelqu’un rappelle à M. Sarkozy que « la prise d’otage » était prévisible depuis la première journée d’action le 18 octobre mais qu’à ce moment là, le gouvernement avait préféré jouer au gros bras et refuser toute forme de négociation. On voudrait également rappeler que la CGT a accepté dès le premier jour du mouvement (il y a tout juste une semaine) une négociation entreprises par entreprises et on se demande pourquoi  ces négociations ne commencent qu’aujourd’hui? On a la vague impression que les usagers se sont également fait « prendre en otage » par un gouvernement jouant la montre bien décidé à humilier le mouvement social et profité de la toute relative impopularité de ce mouvement, pour mettre au pas les organisations syndicales en vue de réformes futures (le contrat unique, la réforme de la sécu, sans parler de la réforme des retraites dans le privé). On a la très désagréable impression que le gouvernement a tout fait pour faire durer cette grève jusqu’à l’exaspération. Ne serait-il pas possible également d’expliquer cela aux usagers? Rappeller les phrases guerrières d’un gouvernement refusant toute négociation pour mieux devoir gérer un conflit social dur? Demander pourquoi il accepte ce qu’il refusait il y a une semaine encore? Demander des comptes à un gouvernement qui s’il avait appliqué ces préceptes de dialogue social aurait pu permettre d’éviter cette grève longue? Les fameux « preneurs d’otages » ne sont pas ceux qu’on croit: il s’agit du gouvernement et au premier chef de Nicolas Sarkozy qui cherche à utiliser cette grève comme acte fondateur de sa prétendue rupture néo-conservatrice. Les usagers apprécieront.

Et à regarder cette une du Parisien, il semble qu’ils soient nombreux à servir la soupe du président Sarkozy…

Le grand retour de la citation du jour.. 15 novembre 2007

Posted by Maitredeconf' in Citation(s) du jour.
Tags: ,
4 comments

Elle vous manquait cette citation du jour! Celle d’aujourd’hui est facile. Alors qui est l’auteur de cette phrase?

« Il nous appartient dès aujourd’hui de faire entrer enfin Orly dans une nouvelle ère. »

Un discret hommage ce modeste blog? 😉

la « consultation » sur le blocage de l’université Paris 1 ou comment manipuler un referundum 15 novembre 2007

Posted by Maitredeconf' in politique.
Tags: , , ,
3 comments

On arrête pas le progrès. Face aux « incessantes attaques des bloqueurs », la Présidence de l’Université Paris 1 a décidé de proposer aux étudiants une consultation en ligne portant sur les modalités d’actions souhaitées par les étudiants de l’université. A priori jusqu’ici difficile d’être contre, même si une consultation en ligne ne vaudra jamais l’élan romantique des fameuses assemblées générales. Premier problème, l’Université ne reconnaît plus la légitimité des AG:

« Compte-tenu des conditions de déroulement des assemblées générales et des votes organisés sous le contrôle des bloqueurs, elle ne reconnaît pas le résultat de ces AG comme l’expression représentative de l’opinion des étudiants. »

Communiqué de la Présidence de l’Université

Heureux hasard, puisque l’assemblée générale venait justement juste de voter le blocage.. Mais revenons à la consultation en ligne. On peut se féliciter d’une volonté de consulter les étudiants. Difficile par contre de comprendre la question posée aux étudiants, qui n’est pas vraiment conçue pour appaiser les tensions.

« Indépendamment de mon opinion sur la loi LRU et de mon souhait éventuel d’exprimer une opposition ou une approbation de cette loi, je considère comme inacceptable l’installation de piquets de grève et autres obstructions visant à interdire aux étudiants et enseignants qui le souhaitent l’accès aux locaux universitaires, au centre Pierre Mendes France comme sur tout site de l’université ».

Bel exemple d’orientation de la question. Etudiant, choisis ton camp!

Je n’ai pas de religion sur les blocages. Je suis sceptique même sur certaines motivations des revendications (sauf que pour le moment, on ne nous demande pas de nous prononcer sur le fonds mais sur les modalités d’actions). Mais par principe, et pour protester contre la méthode utilisée par l’université, j’ai décidé d’exprimer mon opposition à la proposition de l’université.

Légitimité d’une AG contre légitimité d’une consultation en ligne? Si le choix d’une question biaisée dans son intitulé est censé répondre à « l’infiltration des AG par des éléments extérieurs », on est pas prêt de répondre à la question. La logique de l’affrontement a de beaux jours devant elles..

univ.jpg

Vive la grêve (et le velib’ aussi) 14 novembre 2007

Posted by Maitredeconf' in politique, Velib.
2 comments

J’adore ce état de bordel ambiant, ce joyeux bordel où les gens s’adressent enfin la parole. Les sourires complices des soit-disants pris en otage qui finalement se débrouillent plutôt pas mal. Cette année, ca prend une couleur particulière avec la chasse au velib’ et les rues parisiennes envahies de vélos. Bicross, vieux vélos de ville, velib deglingués, vélos pliables, tandem et autres bizarreries. Définitivement, j’aime Paris les jours de grêve.

Mon canapé vous remercie bien bas.. 9 novembre 2007

Posted by Maitredeconf' in private joke.
Tags:
6 comments

A defaut d’avoir pu faire mes adieux lors du congrès de mon organisation de jeunesse préférée, c’est mon canapé qui a tenu la vedette. Après 4 ans de bons et loyaux services, il a rendu l’âme et s’apprête à rejoindre le cimetière des canapés. C’est avec une once d’émotion que nous rendons hommage ici à ce canapé qui aura acceuilli plusieurs générations de militants politiques (car c’est bien connu, le militant politique aime bien dormir sur des canapés pourris). Spéciale dédicace à celui pour qui mon canapé aura laissé un souvenir persistant aux vertebres, et qui aura aussi permis à mon cher canapé d’avoir sa minute de gloire un samedi soir à Saint Médard en Jalles.

François Hollande et le summum de l’absurde 7 novembre 2007

Posted by Maitredeconf' in politique.
Tags: , , , ,
2 comments

Toujours prêts à tomber dans les pièges tendus par Sarkozy, les socialistes ont décidé hier de prendre une mesure « courageuse » conduisant à un retour des vieilles divisions en notre sein et à la vague sensation du n’importe quoi. Cela faisait plusieurs semaines qu’on préparait le terrain, François Hollande annonçant vouloir rechercher les conditions du rassemblement de tous les socialistes sur la question européenne. A ce titre, la décision de soutenir officiellement le traité simplifié européen laisse songeuse. Un Bureau National divisé. Des électeurs qui peuvent légitimement se demander si les socialistes n’ont pas un problème d’autisme à n’avoir pas bien entendu un message lancé un certain 29 mai. Et mieux encore, on reporte le débat sur l’attitude à avoir sur le referundum, qui figurait pourtant dans nos propositions collectives. Hollande, bien décidé à se facher avec personne, garantissant dans le même temps que ce vote du BN n’engage pas les élus qui ne s’y reconnaissent pas. Résultat: à ne pas vouloir prendre de position de compromis, et en laissant nos élus voter, on remet 100 balles dans la machine sur la question de nos divisions qui seront de manière flagante mises en avant au moment du vote du congrès. C’est la droite qui va bien se marrer.

Benoit Hamon, secrétaire national à l’Europe, a immédiatement annoncé qu’il démissionnait prenant acte d’une décision « ferment de la division ». (tiens, rien à voir, une démission en BN, ca me rappelle de bons souvenirs 😉 Décidemment, l’Europe..).

François Hollande aurait été inspiré de lire « L’impasse » où Lionel Jospin décrit très bien les conditions pour éviter la division sur les questions européennes, citant la stratégie de Mitterrand pour le referundum sur l’entrée de la Grande-Bretagne dans l’UE. En tout cas, l’impasse, on s’y enfonce de plus en plus.

  • Wikio