jump to navigation

Are you communist? 1 février 2008

Posted by Maitredeconf' in Vu d'ailleurs.
trackback

La pire des insultes aux Etats-Unis.. On croyait que la guerre froide était terminée. D’ailleurs, on vous le demande plus sur les fameuses fiches vertes (là où il faut répondre par oui ou par non à des questions du type « êtes-vous un criminel ou un affreux génocidaire »…).  Bref, il faut croire que cela fait toujours peur. Enfin, on se demande pour quoi. Ce que est sûr, c’est que les douaniers américaines, la gloire de ce glorieux pays, la première image de l’Eldorado pour de nombreux migrants, eux, ils ne font pas rire. Et il ne vaut mieux pas rire.. Bref, cela se passe à Newark, New Jersey. Moi et ma tête de terroriste (je ne m’étais pas rasé) ou de communiste, je ne sais plus trop, après avoir brillement passé la douane, son relevé d’empreinte et sa photo d’identité (un sourire pour la webcam), me voici arrété par les services d’immigration pour fouille de l’ensemble de mes bagages. « Do you speak English », « I try… ».

– What is your profession?

– Researcher

– What are going do to in Dominican Republic

– I’m going for a conference (ils ne m’ont pas demandé laquelle)

Pendant ce temps là, pendant que le premier, moustache finement rasé et coupe en brosse réglementaire, me posait les questions, le deuxième, caricature du footballeur américain, jeune, cheveux rasé, fouillait méthodiquement ma valise et tombait, o! drame!, sur des cartes de visites de la IUSY. Sur un ton subitement plus agressif:

– What is this?

– This is my other activity…

International Union of  Socialist Youth?

J’ai cru que le mec allait s’étrangler. Un regard inquisiteur sur mon visage, un sur la carte, notre cher camarade de l’immigration devenant pour le coup complétement méfiant. J’attendais la suite. Elle ne manquait pas de venir. Le moustachu prenant son air le plus sérieux, le ton grave:

– Are you communist?

J’en restais bouché bée. J’avais envie d’éclater de rire, de leur lancer une diatribe sur le congrès de Tours. « Oh, vous savez, nous est resté avec Léon Blum. Il voulait garder la vieille maison pendant que les masses fuyaient vers l’illusion communiste. Oui, nous étions révolutionnaire dans notre idéal, mais nous avons toujours choisi la réforme comme moyen d’action. Je ne pense pas que votre méga-super-puissance ai quelquechose à craindre de nous ».

Je n’avais pas cependant envie de passer le reste de la nuit à répondre à leurs questions et rater ma correspondance. Je me contenta d’un sourire en coin en leur répondant « No, don’t worry, i’m not a communist »…

Pas franchement rassuré, l’un doublait d’ardeur dans sa fouille de ma valise, à chercher dans le double fond et autres possibles caches, pendant que l’autre, le footballeur s’afférait sur son ordinateur à taper et retaper mon nom à la recherche de je ne sais quelle liste secrète. Le mec se retournait subitement vers moi, en me demandant de reculer de deux mètres pour les laisser travailler. Je devenais une menace pour l’Amérique et le Monde Libre.

Rien ne se cachait sous mon maillot de bain et mon costume. 45 minutes après, je repartais, libre.

Publicités

Commentaires»

1. Nicolas - 2 février 2008

T’as bien fait de ne pas jouer au petit malin avec eux… Ils ne rigolent jamais et les conséquences peuvent vite devenir très sérieuse (vu leur tendance à ficher tout ce qui bouge…)
Ca devient de plus en plus pénible d’aller aux USA…

2. Roger - 4 février 2008

Les derniers communistes auxquels ils ont eu affaire avait en tete d’envahir l’Europe de l’Ouest apres avoir fait sauter les US (ou dans l’ordre inverse). Forcement, ca laisse des traces. En plus, aux US, socialist etant synonyme de communist, on pardonnerait aux douaniers de ne pas etre au courant des subtilites dialectiques. Liberal est bien devenu synonyme de mechant capitaliste en France.

3. charlie - 19 février 2008

« Je ne pense pas que votre méga-super-puissance ai quelquechose à craindre de nous »
Hélas, je suis d’accord avec toi 🙂

4. Armony - 26 février 2008

Waowww ! Ca faisait longtemps que je n’étais pas venue sur ton blog, et quelle histoire ! Ca me donne encore moins envie de retourner aux US, Dad & co devront faire le voyage en Europe s’ils veulent me voir 😉

Ma prochaine destination sera plutôt la Chine. Au moins, avec un peu de bagout tu peux corrompre n’importe quel douanier ! Mais non, je plaisante, hein 😛

Ce que je retiens en tous cas, c’est que le Docteur Bazillier était parti pour une conférence, laquelle ? Je ne suis ni douanière, ni américaine, ça m’intéresse 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Wikio

  • %d blogueurs aiment cette page :